Films

Catégorie : Filmographie
aot 14, 2008

Le Retour du Docteur Loiseau

Dénoncé par un médecin rival, le Docteur Loiseau est de nouveau poursuivi par les maris des femmes qu'il a kidnappées. Dès lors, il charge son fils Victor d'honorer ses rendez-vous.

Synopsis

Dénoncé, poursuivi, menacé, le Dr Loiseau charge son fils Victor d'honorer ses rendez-vous...

Dénoncé par un médecin rival, le Docteur Loiseau est de nouveau poursuivi par les maris des femmes qu'il a kidnappées. Dès lors, il charge son fils Victor d'honorer ses rendez-vous. Ce dernier doit notamment rencontrer sur un voilier l'émir Azmir Krabouk, criminel spécialisé dans la traite des blanches. Jacques Ladrier, l'un des maris et riche industriel pétrolier, est sûr le point d'épouser Angèle Jaucaut, sa fiancée fraîchement libérée. Le Docteur Loiseau profite de la cérémonie pour enlever encore quelques femmes...

Réalisation
Jean-Jacques Rousseau
Articles

Reportage télévisé RTBF du mardi 5 août 2008, par Marc Oschinsky.

Année
du 2 au 6 août 2008
Acteurs
Marc Dehout, David Leroy, Vanessa Hase, Philippe Otlet, Johnny Cadillac, Michaël Sacchi, ...
Durée
30 min
Technique
@© (caméra), Cimon de Syraine (son, ar, affiches), Eveline Scrève (ar)
Format
DV couleur
Analyse

Pour lancer les hostilités, JJR et son staff présentèrent le film "Le Retour du Docteur Loiseau", troisième et dernier opus d’une trilogie mettant en scène une sorte de Docteur Mabuse vicelard profitant de son statut de guérisseur pour kidnapper des femmes, venues le consulter et espérant se faire soigner de divers cancers et maladies en tous genres, dans le but de les revendre à un riche émir bien excité à l’idée de les fourguer aux boxons saoudiens les plus offrants.

Après un premier épisode qui mettait en place l’intrigue et les personnages de la future trilogie et un second opus beaucoup plus « actionner » avec poursuites en bagnoles, hommes de main unijambistes, agrandisseur de pénis suédois, agents du KGB plus carolos que William Dunker et un Johnny Cadillac survolté et assoiffé de vengeance à la tête d'une armada de maris prêts à en découdre avec le charlatan, le docteur Loiseau revient pour un ultime affrontement dans un univers à la fois non-sensique et terriblement burlesque.

Il est important de noter que chez Jean-Jacques Rousseau la réalité, l'envers du décors, les coulisses du tournage sont presque aussi importants et riches que le film lui-même. En bon "happening maker" le fait de connaître la genèse du projet et les aléas du tournage apportent un second niveau de lecture qui enrichissent la vision du film. Et le Retour du Docteur Loiseau ne déroge pas à cette règle.

Philippe Otlet, acteur régulier de Jean-Jacques décédé peu de temps après le tournage du film, et portant ici la double casquette acteur/producteur, rêve de se marier comme dans la vraie vie. Le riz sur la tronche à la sortie de l'église, la belle bagnole blanche et rutilante, le buffet de la mort qui tue, l'ouverture du bal, les demoiselles d'honneur, la lune de miel, ses galipettes et tout le merdier qui va avec. C'est son souhait le plus cher et il propose à Rousseau un deal typiquement edwoodien : "Je te file le pognon nécessaire pour produire ton film et mon personnage se marie". Pas besoin de le dire deux fois. Jean-Jacques saute sur l'occasion et lance immédiatement la production de son nouveau méfait pelliculé.

Film tourné à la va-vite, "Le retour du Docteur Loiseau" n'en est pas moins un film décapant et vraiment drôle, qui malgré ses nombreux défauts reste un parfait exemple de l'esprit débridé et sincèrement décalé de son réalisateur.

(Sartana sur CinémaFantastique.be)